Niagara Fails

17 mai 2010 3 commentaires

In Niagara, there are not only falls, but also fails. On the very last day of my Canadian trip, in a country definitely bilingual, I finally stumbled upon a some translations (oh right, there also was this waitress in Québec who gave me a « blanche » because she had no « white » beer).

3 réflexions au sujet de « Niagara Fails »

  1. Valérie

    Ah oui, ça c’est une belle illusion, le bilinguisme au Canada. T’as réussi à te faire comprendre en français en Ontario? Et puis, au Québec, ce n’est pas toujours mieux non plus pour le sens inverse… Je me souviendrai toujours de la fois où je suis allée déjeuner dans un restaurant du Vieux-Québec avec un couple de couchsurfeurs américains… qui se sont esclaffés de rire devant le menu des « Not to be missed » (les incontournables, en français). En plein centre touristique… C’est toujours dommage de voir ça, encore plus dans un pays qui se targue d’être bilingue.

    Répondre
    1. Laurent Auteur de l’article

      J’avoue que je n’ai pas essayé de parler français en Ontario, j’étais trop content de pouvoir pratiquer mon anglais! Mais j’ignorais qu’il pouvait y avoir tant de disparités (entre les parfaitement bilingues et les parfaitement pas-bilingues!)

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>